La Théokosmogamie à la lumière des Écritures.

Si la Théokosmogamie est une tentative de réconciliation des deux versants d'une Seule Réalité, la vision classique et la vision d'indissolubilité, les Écritures apparaissent comme la sublimation d'une Théophanie  inspirée unifiant les aspects physiques (scientifiques) et les aspects métaphysiques (spirituels) en une Connaissance-Une. Sans que aucun de ces deux aspects empiète sur l'originalité de l'autre. 

C'est à partir de la traduction française, que nous créons une inversion en direction des termes grecques, hébreux et araméens, pour réceptionner l'invisible lumière en filigrane des corpus sacrés. Ces corpus nous apparaissent en tant que symboles. Leurs contenus étant dignes d'une interprétation plus que d'une simple lecture. En ce sens, la Théokosmogamie n'est pas littéraliste.

Toute Sensation Nouvelle vécue, même la plus profonde, la plus bouleversante, devient surface. 

A partir de ce nouveau lieu identitaire, il faudra plonger encore. Le fond reconnu devient la surface expérimentée. Un possible d'Identité Nouvelle.

 

"Avancez en eaux profondes"

                                         Évangile de Luc, 5. 4

Quelques passages des Évangiles font l'objet d'une étude poussée en soutien à la Théokosmogamie. Chacun des participant est appelé à apporter sa propre interprétation: Apprentissage de la lenteur de la réflexion, aperception, perception de l'éprouvé s'élevant suite à une compréhension émotive, verbalisation aussi équilibrée que possible et mise en pratique de la compréhension dans le quotidien qui incombe à chacun.

" Que celui qui a des oreilles pour entendre qu'il  entende."  "Entendre" demande l'apogée du discernement. Mais en premier lieu, la "simplicité -pauvreté- en esprit" citée dans la première Béatitude/Bénédiction du Sermon sur la Montagne en l’Évangile de Matthieu que nous avons rebaptisé en tant que Sermon d’Élévation intérieure.

" Avancez en eaux profondes."  La nécessite de la "constance de l'abandon"  est une production innée de la Connaissance innocente sans lendemain quand celle-ci se révèle. En dehors de la Connaissance innocente sans lendemain (connaissance charnellisée qui se déploie dans l'action), il s'agit de mémorisation. Or, nous le savons scientifiquement aujourd'hui, la mémoire n'est pas fiable. La mémoire ne se fixe pas au moment ou un événement (extérieur ou intérieur à soi) est enregistré. D'une certaine façon, lorsqu'on la sollicite, elle n'offre que de l'illusion. 

"Mais l'heure vient, et elle est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité...". L'homme du XXI siècles doit cesser de rechercher une forme de spiritualité extérieure. Rien ne peut lui être révélé qui ne se révèle en lui-même dans l'instant même, car il  est le Lieu impersonnel de l'Esprit en action. Il  est le Témoin l'Outil, et l'Enseigne lumineuse d'une Destinée Originelle plus vaste que son destin. 

La Tradition hébraïque indique l'existence de trois Temples: l'Arche d'Alliance portée par des hommes en marche, le premier Temple en lequel sera déposé l'Arche, et le deuxième Temple qui connaîtra la disparition de l'Arche. Ajoutons à cette lignée sacrée son apothéose, l'Homme-Temple, celui qui Marche, celui qui adore en Esprit et en Vérité, celui qui est porteur de la Nouvelle Arche d'Alliance, le Nouvel Homme créateur d'une Nouvel Humanité. La "Vérité" qu'il porte est sa manne quotidienne, son pain quotidien dont rien ne peut être retiré ou gardé pour le lendemain. La vérité est donc transitoire, elle est vulnérable. C'est sa force de création nouvelle. Elle est le "Chemin de Vérité" de l'Homme-Temple, sa Marche en Vérité s'ouvrant à l'Amplitude.

En parallèle des Evangiles, l'Institut propose des études sur Thérèse d'Avila, Saint Jean de la Croix, Angélus Silésius, Jacob Bhoeme, Nicholas de Cues. Une approche des propos "philosophiques" de certains scientifiques, comme Bernard d'Espagnat, Wolfuang Pauli...sont approchés d'une façon identique: les intuitions qui les ont tous investis, nous paraissent s'avancer du même lieu: la conscience innée et intuitive.