La non-productivité au sein de l'Institut de Théokosmogamie.

La philosophie propre à l'Institut de Théokosmogamie paraîtra probablement ringarde face à la prolifération d'un marketing proposant des cours accélérés, des leçons spirituelles prédigérées et préenregistrées orchestrées la plupart du temps par des éveillés auto-proclamés. 

Alors que les maîtres-mots devraient être simplicité naturelle, non-productivité, lenteur; ils se voient remplacés la plupart du temps par achatproductivité, efficacité, rapidité -percevoir des changements rapides- but et, ce qui est probablement le plus nocif, l'exemple à suivre. Nous sommes dans ce cas face à une des contingences de la société moderne, le volontarisme lié à un ou des buts bien précis à atteindre.

Les fondements généraux de l'Institut, ces principes de base sont justement la non-productivité, c'est à dire l'épanouissement naturel qui se voit être lent et simple. Il y a ici "propriétés émergentes" et non un vouloir productif. il y a ici "capacité naturelle d'aperception" et non intention programmée.

L'Institut de Théokosmogamie n'enseigne pas si l'on s'en tient au sens de "transmettre un savoir". A contrario, elle propose à l'esprit de l'homme de ne rien anticiper, de ne rien tenter de maîtriser, mais d'entrer dans une écoute profonde et naturelle avec lui-même. Ce qui oblige à renoncer à toute ambition psychomythique de recevoir si l'on ne se laisse pas trouver par la plus grande simplification présente en soi.